• le ayrault du mois n'est pas celui qu'on croit !

     

     

    le ayrault du mois n'est pas celui qu'on croitMort de rire...

    il supplante Batman :

     de : Ouest-France

    L’aéroport Nantes Atlantique (celui qui existe) élu meilleur aéroport européen

    Les compagnies aériennes régionales ont remis le trophée ERA Award 2011-2012 du meilleur aéroport européen à l’équipement de Nantes-Atlantique.

    Après London Southend Airport, Newquay Airport, London City Airport, Munich Airport International, Innsbruck Airports, BAA Southampton, l’aéroport Nantes Atlantique a été retenu notamment pour sa politique de prix attractifs et sa politique d’innovation dans la qualité des services.

    Wikipedia :

    L'aéroport Nantes Atlantique est un aéroport français situé sur les territoires des communes de Bouguenais et de Saint-Aignan-Grandlieu, au sud-ouest de Nantes.

    Jusqu'à fin 2010, l'aéroport Nantes-Atlantique a été géré par la chambre de commerce et d'industrie de Nantes et de Saint-Nazaire (CCI). Depuis le 1er janvier 2011, le gestionnaire est la société Aéroports du Grand Ouest, qui associe Vinci, la CCI de Nantes et de Saint-Nazaire et ETPO (Entreprise de Travaux Publics de l'Ouest). 

    C'est le deuxième aéroport le plus important de l'Ouest de la France, après celui de Bordeaux, et le 8e de France (6e de province) en nombre de passagers. L'aéroport Nantes Atlantique génère environ 1 300 emplois directs.

     

    A bas
    les Grands Projets Inutiles Imposés ! # GP2i

    4 décembre 2012

    4065030998

    Mort de rire. Intense poilade. Ah, je ris de me voir si clairvoyant dans mon miroir…

     M’intéressant depuis bien des années maintenant à la protection de l’environnement à travers divers aspects qui me sont chers (nucléaire, énergies alternatives,  protection des sites classés, agression publicitaire, etc.), sur lesquels je me documente et m’informe au fur et à mesure de mon temps disponible, j’ai découvert il y a quelque temps la notion de Grands Projets Inutiles Imposés (GP2i) grâce au combat de Notre Dame des Landes.

     Elle m’apparaît d’autant plus intéressante en terme d’efficacité opérationnelle de notre lutte collective pour un monde meilleur qu’elle ajoute à la traditionnelle problématique contestataire de défense de l’environnement une autre dimension qui risque fort de rendre nos actions d’opposition beaucoup plus attractives pour les médias.

     Elle va en outre contribuer par une meilleure information du grand public à  gêner davantage les politiques peu soucieux de démocratie, qui ne daignent interroger leurs concitoyens que par de pseudos enquêtes publiques confidentielles auxquelles ne peuvent répondre de surcroît qu’une élite éclairée : celle qui sait lire, et écrire, en excluant donc 25 % des français environ… selon les études.

      La raison de ce que je pressens comme un regain d’efficacité ? Le contexte de logique austéritaire, qui  va certainement rendre le bon peuple de France moins enclin à accepter docilement de se serrer la ceinture, voire de perdre son emploi,  ou d’accroître son volume de travail de manière parfois  insupportable lorsqu’on est fonctionnaire et que les postes s’amenuisent, si c’est au profit des milliards engloutis dans des projets pharamineux,  que nous ne sommes plus en mesure de nous permettre… vu l’état de nos finances publiques,  que l’on nous dit désastreux. Serait-ce cela qui a contraint nos édiles et leurs technocrates dévoués,   pour ne pas perdre la face,  à manipuler des estimations de dépenses publiques à Notre Dame des Landes ?

     En écrivant cela, je n’ai donc même pas besoin de mettre en avant des arguments plus classiques de protection de notre chère mère nature, de nos paysages, et de l’état du monde que l’on va laisser à nos enfants et petits…Puisque tant de gens se préoccupent si peu de ce genre de considérations, pendant que Fukushima continue de faire des ravages, et que les glaciers fondent…L’argument aurait certainement peu porté face aux têtes de linote.

     Par contre, insister aujourd’hui (puisque la valeur argent a plus de poids que notre propre survie)  sur les 25 milliards de la ligne à grande vitesse qui ne se justifie aucunement entre Lyon et Turin et que vient de signer si allègrement Hollande avec Monti sans nous demander notre avis, ou la facture de l’EPR de Flammanville, dont le coût estimé avait déjà doublé, et dont ERDF annonce tranquillement encore 2 milliards de plus… Et demain quoi ? Tous ces milliards que l’on vole au citoyen pour rogner sur sa sécurité sociale, sur ses médicaments et sur ses frais médicaux, sur son salaire, sur sa facture énergétique, sur les frais de scolarité, … Toussa… Voilà qui m’apparaît beaucoup plus productif en termes de volonté de transformation sociétale.

     Alors quand je vois tous ces blogueurs émérites surfant sur l’immédiateté des buzz nécessaires que leur impose l’actualité journalistique qui  soudain, après s’être fait experts en aviation civile,  vont devoir  se mettre à écoper sur le front de toutes les brêches écologiques dans la coque d’un  navire hollandais qui fait eau de toutes parts, je souris… je songe à leur désarroi si comique en les imaginant en train de bachotter leurs cours de  physique nucléaire, puis à devoir s’informer dans le même temps sur l’évolution des techniques ferroviaires, tout cela pour parvenir tant bien que mal entre deux cuites à assurer le service d’ordre blogosphèrique de leur idole hollandaise qui ne fait que le bien ¹,   alors qu’elle multiplie dans le même temps les attaques contre les valeurs de gauche, je me rengorge.

     Fier d’être rouge, mais aussi vert. Et pas que de rage : d’amour pour la terre que nos ancêtres nous ont laissée en bien meilleur état que nous ne la laisserons si nous ne faisons rien pour enrayer la destruction de nos sites naturels, de notre air, de nos montagnes, de nos villages, de nos lieux d’habitation, de nos jardins, de nos forêts… et de nos conditions de travail, de nos modes de production plus respectueux de l’environnement, de nos rythmes de travail et de leurs conséquences sur notre santé qui vont avec. C’est aussi cela, l’esprit de l’écosocialisme : l’Humain d’abord !

    Place au Peuple, bordel, Place au Peuple ! Encore un peu plus de place pour un peuple qui est en train d ‘étouffer…

    gauchedecombat.com/